Promouvoir la justice

Promouvoir la justice

Prix normal
€10,90
Prix réduit
€10,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 

Vendu par : 1each.org

Ecrit par : Pedro Arrupe s.j.

5% du prix reversé à aurant pour tous

Taxes incluses.

Le combat nécessaire du chrétien pour la justice est le fil conducteur des trois écrits de Pedro Arrupe repris dans cette réédition du livre paru en 1977.
Près de quarante ans plus tard, ses appels à lutter contre les inégalités au nom de notre foi demeurent - hélas - toujours d'actualité.

"Le combat pour la justice et la participation à la transformation du monde nous apparaissent pleinement comme une dimension constitutive de la prédication de l'Evangile" Synode des Evêques1971

Certes le monde a changé depuis le choc pétrolier des années 1970, mais la pauvreté, la faim, le dénuement sévissent et se sont même aggravés pour une part de la population mondiale toujours trop grande, et pas seulement dans les pays dits aujourd'hui « émergents ».

Les convictions du P. Arrupe s'ancrent dans la doctrine sociale de l'Eglise, mais surtout dans la prise au sérieux des implications du sacrement de l'Eucharistie.

Participer à la mission de justice de l'Eglise ne se conçoit pas sans une conversion personnelle radicale de notre façon de surconsommer ou de regarder le sdf dans la rue.
Le P. Arrupe n'impose pas de marche à suivre ; à chacun d'entre nous de discerner, dans la prière, son propre chemin pour faire dans son existence et ainsi servir le Christ.

A propos du Père Pedro Arrupe

Pedro Arrupe, s.j. (1907-1991), supérieur général de la Compagnie de Jésus, a profondément marqué l'ordre des jésuites après le concile Vatican II.
Son dynamisme spirituel, son tempérament mystique et sa grande bonté ont exercé un rayonnement sur beaucoup dans l'Eglise.
Il a participé aux grandes assemblées de l'Eglise et œuvré de toutes ses forces pour faire comprendre aux jésuites leur mission comme un service de la foi qui implique un combat pour la justice.
Ses incessants voyages lui ont permis de réaliser qu'une part au moins de l'incroyance contemporaine s'explique par le scandale de l'injustice sociale.